Le Pont de Sète et nos amis de l'étang de Thau...

Publié le par jean-michel

 

Vu dans le presse Rechercher dans Midi Libreet sur le site INFOCAPD'AGDE

 

836_K100.jpg

Édition du samedi 5 juin 2010

RAPPEL : Immobilisé en position basse pour travaux depuis le 11 janvier, sa réouverture avait déjà été retardée d'un mois... La circulation des voiliers entre l'étang et la mer est toujours interrompue

La poisse ! La réouverture du pont mobile SNCF Maréchal-Foch, figé en position basse depuis le 11 janvier pour cause de réfection, avait déjà été retardée d'un mois. Initialement fixée au 7 mai, elle avait été repoussée au 4 juin en raison de la météo et de retards techniques.

Les essais effectués les jours précédents avaient été concluants. C'était sans compter avec un gros pépin, que RFF (Réseau ferré de France) explique ainsi : lors du dernier essai, jeudi, à 15 heures, un câble optique s'est détaché du pont. En touchant les installations caténaires qui assurent l'alimentation des trains, il a provoqué un arc électrique qui a détérioré la commande de l'ouvrage.

Un diagnostic est en cours afin d'évaluer les conséquences de cet incident et de mesurer les délais nécessaires à la remise en état de la commande. Qui n'interviendra pas avant lundi. Au mieux. Même si « des équipes seront à pied d'oeuvre tout au long du week-end » , assure-t-on à RFF, où l'on ne cache pas son embarras.

Car si le trafic ferroviaire n'est en rien perturbé, il en va tout autrement de la circulation des voiliers entre l'étang de Thau et la mer, interrompue depuis près de cinq mois. Le pont Foch est l'un des cinq ouvrages mobiles qui jalonnent leur itinéraire, s'ouvrant à la suite le matin et en fin d'après-midi pour les laisser entrer ou sortir. « Si au moins pendant les essais, les autres ponts routiers s'étaient levés, on n'en serait pas là », déplore Guillaume Chirié, patron de l'entreprise de menuiserie marine Navibois, l'un des professionnels nautiques les plus affectés par la situation. Les plus en colère aussi.

« Il y a eu des dysfonctionnements inacceptables » , dénonce-t-il. « Quatre voiliers devaient sortir de chez nous et deux autres rentrer. L'un de nos clients a déjà dû annuler une croisière en Corse ». Et de prévenir : « Si nos clients nous demandent des comptes, nous nous réservons le droit d'en demander à notre tour » ...

Marc CAILLAUD

Publié dans annonces

Commenter cet article

Raynald 05/06/2010



bon... puisque c'est comme ça, je scie le mat et vais à Toulouse par les canaux! quelle c...rie



Gilbert. 05/06/2010



je savais que de mettre cet article allait te remplir de plaisir


j'espère que tu as fait le plein de "patates" pour tenir le coup


à scier le mat , penses aussi à la quille et enlève la "spatule".



eurus 05/06/2010



Lors de notre escale forcée à sete le we du rassemblement, notre voisin de ponton m'a expliqué qu'ils avaient du démater et poser leur portique pour passer sous le pont. Il ne pouvaient attendre
car en partance pour la grèce.


Sympa comme manoeuvre pour aller faire un tour en med!!


Bon! ils avaient eux aussi un frigo bien garni avec notamment un vin avec des bulles qui allait bien pour l'apéro ... de 10H00 du soir